Home » A la Une, Logiciels, Virtualisation » Trois cas d’utilisation du stockage en nuage (Cloud Storage)

Trois cas d’utilisation du stockage en nuage (Cloud Storage)

Malgré la confusion qui entoure la signification réelle du stockage en nuage et la façon dont elle pourrait être utilisée, les professionnels sont intrigués par la possibilité de réduire leur dépendance envers les capacités  internes, éliminant ainsi les dépenses en capital, et améliorant la structure globale des coûts de leur environnement de stockage en déplaçant la charge de travail dans les nuages. En même temps, tous ses vendeurs    présentent leur produit comme le “must have”.

On définit le stockage dans les nuages (Cloud  Storage) comme :

La capacité de stockage qui est séparée de l’environnement informatique primaire, avec le lieu, la propriété et l’exploitation des ressources de stockage gérés par un seul ou par une combinaison de fournisseurs de services.

Même si l’on est tenté de penser que le stockage dans les nuages va éliminer le stockage dans  l’entreprise que nous connaissons d’un seul coup, cela n’est pas très probable. Il n’y a rien de magique dans les nuages,et le concept d’une architecture compatible avec la séparation géographique du centre de données primaire n’est pas adapté à tout le monde. Au lieu de cela, les acheteurs et les vendeurs doivent réfléchir soigneusement au travail qu’ils font actuellement et qui pourrait être résolu avec une architecture de nuages.

La  majorité des options de Cloud stockage d’aujourd’hui se concentrent sur des prix bas, mais elles manquent de solution de sécurité, d’évolutivité, et de confiance dont les entreprises ont besoin. Des recherches récentes  prouvent qu’à l’heure actuelle, seuls trois cas de stockage dans les nuages sont prêts pour l’utilisation

1. Le total des applications et leur propre espace de stockage dans les nuages Un tel modèle de prestation  permet au stockage et aux ressources du serveur de rester dans un espace commun, mais pas à l’intérieur des murs de  l’entreprise. Avec ce changement, l’intégrité des données, la résilience et le sauvegarde de  l’application deviennent la responsabilité du fournisseur du Software-as-a-Service (SaaS), qui a sans doute plus de ressources et une meilleure expertise que ses clients.

2. Sauvegarder dans le nuage Le Cloud Storage  diffère de la sauvegarde externalisée traditionnelle dans le sens où ils profitent du fait qu’ils sont dispersés dans le monde, ainsi que par leur coût et leur infrastructure de sécurité optimisée.

3. Stockage de fichiers dans  le nuage Beaucoup d’entreprises très dispersées, avec des sites régionaux, utilisent déjà le WAN (Wide Area Network) pour atteindre les services de fichiers centralisés, alors passer ce contenu à une offre basée sur les nuages n’est pas une immense évolution. C’est une forme particulièrement bonne pour les données qui n’ont pas une priorité importante et avec une fréquence d’accès faible, tels que les fichiers d’archives et les anciens projets.

Quand vous explorerez ces cas d’utilisation, vous devrez choisir des fournisseurs qui offrent des installations adéquates d’infrastructure et des applications de gestion de stockage. Le stockage en nuage a un énorme potentiel pour libérer les professionnels de la gestion du stockage complexe. Assurez-vous seulement de choisir les travaux qui vous paraissent logiques et avancez prudemment, en évaluant les risques et les  avantages de le faire.

Chaque fournisseur d’infrastructure a pour but de récupérer les clients de nuages, mais les plus innovants sont ceux qui comprennent votre activité et vous proposent une offre logique qui résout vos problèmes. Pour obtenir des avantages sans compromettre l’efficacité opérationnelle ni introduire plus de risques, vous devriez:

Être précis sur la charge de travail et les cas d’utilisation du Cloud

Il y a des limites dans le déploiement de nuages. Vous ne réussirez pas aujourd’hui si les données avec lesquelles vous travaillez ne correspondent pas à l’une des trois catégories de nuages proposées ci-dessus.Les améliorations futures dans le calcul, la mise en
cache à distance, ou d’optimisation WAN peuvent permettre aux applications de base de données d’utiliser le stockage dans un endroit éloigné, mais ce n’est pas une option viable à court terme.

Faites attention aux contrats des offres de Cloud

Assurez-vous que les vendeurs vous fournissent des SLA clairs qui décrivent ce qui sera fourni, les performances, et les niveaux de disponibilité qui doivent être garantis, les dispositions en place pour garantir l’accès aux données, et les sanctions pour violation de ces SLA. Creusez pour avoir des obligations contractuelles claires et définissez vos attentes exactes.

Créer un plan d’urgence

Vos données dans le nuage sont seulement disponibles si le fournisseur du service stockage en nuage est lui même disponible. Quelque chose que beaucoup d’organisations ont durement appris à l’automne 2008, lorsque Amazon S3 a subi une panne majeure. Malgré les efforts de tout vendeur de nuages, les pannes sont inévitables, et il incombe aux professionnels d’avoir un plan de sauvegarde. Bien que cela n’implique pas un plan de résilience complète de vos données qui vivent dans les nuages, vous devez avoir un moyen de récupérer et d’utiliser ces données, même dans un mode dégradé. Après tout, vous avez un SLA avec vos clients internes ou externes. Examinez les coûts à long terme du nuage.

blog comments powered by Disqus

Abonnez-vous a TechnoMag

  TechnoMag.ma flux RSS    TechnoMag.ma Lettre d'information    TechnoMag.ma sur Facebook   TechnoMag.ma sur Twitter

© 2017 TechnoMag NTIC Maroc. All Rights Reserved. Log in